Objectif

Amener les jeunes présentant des difficultés scolaires à rester à l’école et à vivre des succès académiques.

Moyen utilisé

Offrir un service de tutorat avec un étudiant universitaire du Baccalauréat en adaptation scolaire et sociale de l’UQAR, campus de Lévis ou encore un étudiant universitaire du Diplôme d’études supérieures spécialisées en difficultés d’apprentissage et d’adaptation de l’Université Laval. Le soutien scolaire se fait de façon individuelle afin qu’il soit le plus personnalisé possible. Il est démontré qu’il est plus efficace que le travail s’effectue durant des sessions privées, puisque les jeunes n’ont pas tous les mêmes difficultés.

Description

Les services offerts dans le cadre de ce volet sont dispensés par des étudiants universitaires au Baccalauréat en adaptation scolaire et sociale. L’accompagnement auprès des jeunes est réalisé en soirée ou les fins de semaine dans différents services d’hébergement du CIUSSS de la Capitale-Nationale et du CISSS de Chaudière-Appalaches, incluant les centres de réadaptation, les familles d’accueil ainsi que les foyers de groupe. Certains jeunes sont également rencontrés à leur école durant les heures de cours.

Afin d’offrir des services de qualité en continuité avec les différents milieux des jeunes, un travail de collaboration a lieu entre les étudiants de la Fondation Ancrage Jeunesse, les éducateurs des jeunes de la Protection de la jeunesse des CISSS, leur école et leurs enseignants.

Les étudiants universitaires aident les jeunes à développer des méthodes de travail efficaces et les soutiennent dans leurs apprentissages scolaires :

➢ Développer des stratégies d’apprentissage et de mémorisation;

➢ Lire efficacement;

➢ Produire et résumer un texte;

➢ Résoudre un problème en utilisant une démarche;

➢ Expliquer et analyser;

➢ Préparer un examen.

Ce soutien s’inspire des principes directeurs avancés dans le Guide de prévention du décrochage scolaire 2008 du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ).

Résultats escomptés

Un des postulats de ce guide énonce « qu’il est plus facile d’agir auprès des jeunes quand ils sont encore à l’école que de les ramener après un abandon. Plus les mesures de prévention et d’intervention ont lieu tôt dans le cheminement scolaire des jeunes, plus les chances de succès sont grandes ».

Or, selon la recherche du CTREQ, les jeunes ayant un trouble de comportement représentent environ 30 % des élèves à risque de décrocher. Ces jeunes présentent des difficultés d’apprentissage et des retards scolaires souvent importants. On observe aussi des difficultés d’attention et de concentration, une faible estime de soi en plus des problèmes de socialisation et un manque d’habiletés sociales. Le programme aide donc à contrer le décrochage scolaire chez ces jeunes particulièrement à risque en leur donnant des méthodes d’organisation du travail et des stratégies pour les amener à vivre des succès scolaires.

Mesure des résultats

Le bulletin scolaire est une première mesure permettant de voir l’évolution académique des jeunes suivis durant le Projet d’adaptation scolaire. Les résultats se basent sur l’écart entre le bulletin obtenu suite à la mise en place du tutorat et celui de l’année précédente. De plus, lorsqu’un jeune reçoit également les services de l’orthopédagogue de l’école, une seconde mesure est effectuée en collaboration avec cet orthopédagogue grâce au plan d’intervention scolaire. Des objectifs sont fixés pour mieux évaluer les progrès du jeune à la fin du projet. Enfin, l’évolution de chaque jeune est détaillée dans un bilan final d’activités. Chaque jeune est évaluée par l’étudiant de la Fondation Ancrage Jeunesse en collaboration avec ses éducateurs de la Protection de la jeunesse au CIUSSS de la Capitale-Nationale et au CISSS de Chaudière-Appalaches ainsi que ses enseignants.

Nos projets

Projet d’adaptation scolaire

Amener les jeunes présentant des difficultés scolaires à rester à l’école et à vivre des succès académiques.

Projet d’intervention langagière

Développer les capacités à communiquer pour les jeunes présentant des difficultés langagières variées (parler, comprendre, lire et écrire).

Projet d’éducation physique

Promouvoir la santé, les saines habitudes de vie et l’activité physique. Il tente d’amener les jeunes à participer activement à leur développement physique, psychologique et social dans un contexte d’activités physiques.